A la rencontre des Himbas en Namibie

Installés dans le nord de la Namibie, les Himbas résident majoritairement dans la région du Kaokoveld. Une minorité des descendants des Himbas se trouve près de l’Angola, à la frontière namibienne. Les Himbas sont connus pour leur authenticité malgré l’influence de la vie moderne.

Qui sont les Himbas ?

À l’origine, les Himbas étaient des pasteurs nomades. Ils sont devenus aujourd’hui des chasseurs et cueilleurs par la force des choses. Ils vivent de la chasse et de l‘élevage. Chez les Himbas,  le bétail est un symbole de richesse. Avec l’arrivée du tourisme, les Himbas se sont adaptés. Ils profitent du tourisme pour trouver une nouvelle source de revenus. Ils se sont mis à la confection et à la vente de produits artisanaux. 

Les Himbas sont de religion animiste c’est-à-dire leur croyance est basée sur le culte des ancêtres. Pour eux, les ancêtres demeurent parmi les vivants sous la forme d’un animal, d’une pierre ou d’un autre objet mystique.

Selon les Himbas, les mortels peuvent s’adresser aux dieux à travers les morts. Ils font ainsi des offrandes à ces derniers afin qu’ils transmettent leurs demandes.

Aussi, les Himbas croient en l’existence d’un génie protecteur. Ils accordent une grande importance au chef de la tribu. Il est le gardien de la culture, de la tradition et de la religion. Il dispose d’une autorité spirituelle permettant de résoudre les conflits et les problèmes dans la tribu.

Hormis ses fonctions religieuses, le chef s’occupe de la case principale et entretient le feu sacré. Allumé au cœur du village, ce feu ne doit jamais s’éteindre. Chez les Himbas, ce feu est une passerelle entre le monde des vivants et des morts.

Comment vivent les Himbas ?

Sur le plan esthétique, Leurs coiffures évoluent selon la croissance de l’individu. Les jeunes filles portent deux tresses pointues vers l’avant, puis dirigées vers l’arrière lorsqu’elles sont en âge de se marier. Une fois devenues épouses, elles se coiffent de longues nattes recouvertes d’argile. Elles se parent également des bracelets, des colliers et d’un petit coquillage blanc, qui symbolise la fertilité. 

Pour les hommes, les jeunes garçons se rasent le crâne jusqu’à la circoncision. Une fois à l’âge adulte, ils doivent se coiffer d’une imposante tresse en forme de corne et se marier pour recevoir en dot du bétail. 

Les femmes himbas attachent une importance particulière à leur beauté. Elles s’enduisent tout le corps d’un mélange traditionnel composé de terres rouges et de beurre. Ce mélange lesleur protège du soleil et des piqûres d’insectes. Au quotidien, les femmes Himbas ont également une façon bien particulière de prendre leur bain, par fumigation, qui est une méthode de destruction des parasites par la fumée, ensuite elles s’étalent également sur tout le corps un baume de couleur pourpre, ce qui rend leur peau souple et hydratée, et fait d’elles des femmes rouges, belles et reconnaissables au premier regard.

Quelle est la particularité des Himbas ?

Dans la culture Himbas, les femmes jouent un rôle d’honneur. Ce sont elles qui transmettent les droits d’héritage, elles sont les propriétaires du bétail et de la richesse familiale.

Dans la coutume Himbas, ce sont les enfants de sexe féminin qui prennent possession du bétail. De façon naturelle, le pouvoir économique revient à la femme. Selon les croyances, les enfants héritent également du sang de la mère. En plus, les femmes Himbas construisent et réparent les maisons coniques de leur village. Pour bâtir ces maisons traditionnelles, elles utilisent comme matériaux des branches, de la terre et du sable mélangés avec des excréments de vache.

Tout ceci t’as donné envie de découvrir la Namibie 😃, n’hésite pas à lire la FAQ pour préparer ton prochain voyage en Namibie et une fois sur place, nous te réservons une surprise : les bonnes adresses locales à Windhoek. Clique sur l’article des incontournables à voir en Namibie

Comment préparer son voyage au Namibie – la FAQ

Les bonnes adresses locales de Windhoek

Les incontournables à visiter en Namibie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *