A la découverte des tissus africains

Dans cet article, on t’emmène à la découverte des tissus africains du Bazin au Bogolan du Mali, en passant par Faso Dan Fani du Burkina-Faso sans oublier le kente du Ghana. Autant d’étoffes africaines racontent de manière différente l’histoire de chaque peuple ou de son pays de provenance.

Le Bazin, un tissu multifonctionnel

Fait à base de coton, damassé, teinté et amidonné dans un bain de gomme. Le Bazin est un tissu unique de part son éclatante brillance et sa raideur. Principalement porté lors des grandes cérémonies comme les mariages ou les baptêmes. Ainsi assister à l’une de ces cérémonies est un véritable plaisir pour les yeux, tant les hommes et les femmes, rivalisent de beauté avec des tenues aux motifs et couleurs riches et variés.

Le Mali est le premier producteur de bazin en Afrique. Il a aussi la réputation de produire des bazins de hautes qualités. A Bamako, tu trouveras une multitude d’ateliers de fabrication.

Le bogolan, Symbole du Mali

Le Bogolan ou “𝐵𝑜̀𝑔𝑜́𝑙𝑎𝑛𝑓𝑖𝑛𝑖” est un tissu en coton originaire de Mali, traditionnellement fait à la main et teint à l’aide de boue fermentée. La technique de fabrication du bogolan est utilisée par de nombreux peuples du Mali, cependant, c’est le modèle Bambara, du peuple Mandingue qui est devenu le plus célèbre à travers tout le pays et même à l’international.

Dans la culture malienne traditionnelle, le bógòlanfini était porté par les chasseurs, ils s’en servaient comme camouflage ou rituel de protection. Il est aussi de coutume de dire que le bogolan a le pouvoir de protection. Lors d’un accouchement, il protège la mère et l’enfant du mauvais œil.

Le Faso Dan Fani, pagne tissé du Burkina-Faso

“Faso Dan Fani” qui signifie littéralement “pagne tissé de la patrie”. Le Faso Dan Fani est un symbole de patriotisme burkinabé. Au Burkina-Faso, la culture du coton est l’un des premiers revenus du pays. 

La Fabrication du Tissu Faso Dan Fani est très ancienne et se transmet de génération en génération. Que ce soit dans la confection des vêtements traditionnels que contemporains, le tissu Faso Dan Fani au Burkina-Faso est un incontournable. Traditionnellement, le Faso Dan Fani est confectionné sur le modèe d’une tunique ample unisexe.

Le Kente, une étoffe royale 

Le Kente, appelé “nwentima” en Akan ou “Kété” en Ewé, est un textile ghanéen indigène, fait de bandes de soie et de cotons entrelacés. C’est un pagne très coloré, aux motifs et couleurs variées et significatifs

Le pagne se fait à la main par des tisserands, qui sont uniquement des hommes et se transmet de générations en générations .

Kente vient du mot 𝗄𝖾𝗇𝗍𝖾𝗇, qui signifie 𝘱𝘢𝘯𝘪𝘦𝘳 dans le dialecte 𝘈𝘴𝘢𝘯𝘵𝘦 𝘥𝘦 𝘭’𝘈𝘬𝘢𝘯. Les Akans appellent kente nwentoma, ce qui signifie tissu tissé. Il s’agit d’un tissu royal  et sacré Akan qui n’était porté qu’à des occasions d’extrême importance et qui était le tissu des rois.

Aujourd’hui il s’offre à toutes les classes sociales et se veut comme un incontournable de la mode.

Son importance est restée et il est tenu en haute estime par les Ghanéens du sud. Il peut aussi être utilisé pour la conception d’étoffes académiques lors des cérémonies de remise de diplômes.

Le Toghu royal du Cameroun

Le Toghu est un tissu traditionnel tissé porté par les peuples du nord-ouest du Cameroun. Il est généralement porté par les membres de la royauté et les notables des villages.

Réalisé avec du velours noir sur lequel sont bordés à la main des motifs et ornements aux couleurs vives : jaune, rouge, orange et blanc. Les broderies peuvent être sous plusieurs formes : losanges, étoiles… Le contraste entre le fond noir et les couleurs chatoyantes des broderies rend cette étoffe très jolie.

Le Lépi, le pagne indigo

Communément appelé “pagne indigo”, le Lépi est originaire de la Guinée Conakry.

Tissu emblématique de la Guinée Conakry, il représente l’ethnie Peul par excellence. Il est porté lors de mariages, cérémonies et autres grandes occasions. Selon la tradition, celui qui porte le Lépi est à l’abri des sorciers et ceux-ci ne peuvent pas lui faire de mal.

Contrairement à la majorité des textiles africains, le lépi est confectionné en une seule et unique couleur : l’indigo. Il est très léger et entièrement composé de matières naturelles, écorces de bois et plantes végétales pour sa teinture.

En Côte d’ivoire, nous avons le tissu Baoulé qui  est un pagne traditionnel Africain. Il est fabriqué selon des méthodes ancestrales de tissage à la main dans le village de Bomizambo situé au Nord de Yamoussoukro.

Le velour de Kasaî en RDC

Les velours de Kasaî sont des velours artisanaux originaires de la Rdc. Originaire du peuple Kuba (ce sont des bantous), les velours de Kasaî ont toujours été un vêtement lié à un rang et permettait d’identifier les membres de la tribu. Tissés sur des longueurs de 3 à 4 mètres, l’étoffe permet de fabriquer des pagnes pour femmes appelé Ntshak et pour homme, Mapel.

Les plus belles pièces sortaient des ateliers royaux. À la mort du roi, certains de ses pagnes étaient ensevelis avec lui ainsi que des costumes. 

Et toi, 😃 quels sont les autres tissus africains que tu connais ? Dis-le nous en commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *