5 choses que vous devez faire en visitant le Sénégal…

Crédit photo @Djaalé

Le Sénégal regorge d’endroits à visiter et des activités à expérimenter ! Dès votre arrivée sur Dakar, déposez vos valises et empressez-vous d’aller arpenter ses environs.

De ce fait, une escale dans les autres villes serait un plus. Lors de votre périple, n’oubliez pas d’apprendre et surtout de mémoriser quelques expressions en wolof, une langue locale et très répandue sur le territoire.

Voici le top 5 des choses que vous devez faire …

Faire le tour de Dakar en car rapide.

Pourquoi en car rapide ? … Tout simplement parce que c’est le moyen de transport le plus répandu sur Dakar et son intérieur est souvent un espace d’exposition des photos des stars et de plusieurs autres centres d’intérêt des Sénégalais qui prennent ce bus tous les jours, du matin jusqu’au soir. On y découvre ainsi des photos des footballeurs, grands artistes locaux, des lutteurs, des chefs religieux, des messages issus du Coran, « Alhamdoulilah ». 

C’est aussi un excellent moyen de côtoyer et de découvrir les différents quartiers de la capitale.

Goûter aux fameux thieboudienne, un plat originaire de la ville de Saint-louis.

Le Thieboudienne est un plat d’origine sénégalaise plus précisément de la région de Saint-louis. Traditionnellement, il est accompagné de poisson, et de légumes colorés (en général carotte, aubergine, gombo et choux). C’est un plat “ roi” du pays, et il vous est impossible d’y séjourner sans y goûter.

Marcher avec les lions dans la réserve de Fathala.

Marcher avec les lions est une activité folle qui n’est proposée que dans 4 pays. Au Sénégal, à l’île Maurice, en Afrique du Sud et au Zimbabwe. 

Au Sénégal, dans la réserve de Fathala, il vous est possible de vivre cette expérience inoubliable. 

Cette activité se passera sous la surveillance et le regard bienveillant des encadreurs du parc de la réserve, vous pourrez aussi prendre des photos et vidéos.

Célébrer les fêtes de Tabaski et de Pâques au Sénégal.

Le Sénégal est un pays laïc où chrétiens et musulmans vivent en parfaite communion. Dans un pays qui compte 5% de chrétiens et 94% de musulmans, les fêtes religieuses sont les moments choisis pour magnifier cette valeur culturelle et historique.

Le «Ngalakh» et la viande de mouton offerts à l’issue respectivement de la fête de Pâques et de la Tabaski, sont un des échanges qui marquent la fraternité entre les deux religions. C’est l’occasion pour tous les Sénégalais, de se réunir entre voisins, avec des amis ou encore en famille pour passer des moments agréables. L’atmosphère pendant les périodes de fêtes au Sénégal est conviviale et est à l’heure du partage.

Apprendre obligatoirement ces 3 mots en wolof. “ Salam allekoum”, “Nangadef ? “, “Amoul khaliss”.

“ Salam Alleykoum “ pour dire “ Bonjour “, c’est entre autre une formule de salutation musulmane que l’on retrouve dans plusieurs peuples musulmans, en Orient comme en Afrique subsaharienne. 

“ Nangadef “ pour demander “ comment tu vas ?” tout simplement parce que les Sénégalais sont attachés à ce rituel des salutations avant toute chose. Dire bonjour et savoir comment il va ? vous offrira surement les portes de son cœur et vous attirera de bonnes faveurs. Vous pouvez pousser loin et demander comment se porte sa famille ? Un excellent moyen de briser la barrière. 

Pourquoi “ Amoul Khaliss “?  pour dire “ j’ai pas d’argent” Cela reste une recommandation à titre personnel, juste pour dire que “vous n’avez pas d’argent” et aussi éviter de vous faire arnaquer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *